Saint-Nazaire, le pari de la diversification relevé !

Depuis 25 ans, le bassin d’emploi de Saint-Nazaire a réussi sa mue. Conscient de sa forte dépendance à l’industrie navale, le territoire a mis en place une stratégie qui porte aujourd’hui ses fruits : la diversification. Saint-Nazaire jouit désormais d’un territoire équilibré entre une forte économie productive et une économie résidentielle en plein essor.

pont saint nazaire recrutement naval

Bordé par l’estuaire de la Loire et l’océan Atlantique, le bassin de population de Saint-Nazaire compte 300.000 habitants au coeur de 56 communes, d’Herbignac à Guérande en passant par La Baule et Pont-Château. Au total, ce sont plus de 116.000 emplois situés sur le territoire même de Saint-Nazaire, avec un taux de chômage de 10,2 % et une augmentation de plus de 4.500 emplois salariés privés entre 2005 et 2013, soit 72.000 aujourd’hui. Une croissance liée en partie au développement de l’économie résidentielle et à la nécessaire diversification dans le tertiaire. Il s’est ainsi créé près de 90 % d’entreprises supplémentaires sur le territoire, dans le tertiaire et les services, entre 2003 et 2011.

Une économie résidentielle forte

Grâce à sa façade maritime reconnue, à la proximité de stations balnéaires comme La Baule, Pornic, Pornichet ou Guérande, l’accès direct aux marais salants ou au parc naturel de Brière, le bassin de Saint-Nazaire génère à lui-seul la majorité des équipements et établissements touristiques de la Loire Atlantique. 91 % des résidences secondaires, 35 % des chambres classées et 98 % des emplacements de camping. Le tourisme représente ainsi 6.200 emplois en saison. Derrière, les activités du bâtiment et du commerce profitent de cette dynamique.

Soutenir des filières d’avenir

Si le bassin de population vieillit, Saint-Nazaire mise aussi sur la « Silver économie », ou l’accompagnement des seniors, la santé et le bien-être. De nouvelles filières peuvent également émerger dans les années à venir. Le territoire réfléchit au renforcement de l’industrie culturelle et créative et à ses potentialités futures. « Il s’agit des entreprises qui exploitent l’inventivité artistique et esthétique à but marchand ou non marchand », explique Marc Morineau, citant en exemple les relations avec Nantes en la matière. Ameublement, édition, architecture, design, communication et économie numérique font partie des secteurs que Saint-Nazaire souhaite fédérer et développer.

« La force du territoire, c’est le dialogue qui existe entre les différents acteurs économiques. La diversification ne doit jamais s’interrompre.
Nous continuons d’oeuvrer dans ce sens. »

Marc Morineau, chargé de mission économique à l’ADDRN

saint nazaire naval  loire atlantique diversificationUne industrie en résistance

En s’appuyant sur une gestion des compétences à long terme, faisant appel à la réorganisation des structures ou à la formation, ou en optant pour la coopération entre filières, les entreprises nazairiennes ont su s’adapter à leurs marchés. « Le territoire a réussi à maintenir son socle industriel alors que beaucoup d’autres territoires en France ont opéré une grande désindustrialisation », indique Marc Morineau. « Les grands donneurs d’ordre sont restés à Saint-Nazaire, un des territoires les plus industriels de France ». Fort de sa position géographique, le port de Montoir-de-Bretagne est en effet le 4è port de France. Il développe l’ancrage de grands exportateurs.

 

Des plans de charge jusqu’en 2022

L’explosion de l’intérim en 2011, avec une progression de + 25 %, a mis en lumière le manque de visibilité des chefs d’entreprises. « Sur le bassin de Saint-Nazaire, l’intérim répond aux cycles de croissance d’activité », indique Marc Morineau. « Il est signe d’une tendance positive en matière d’emploi. » D’ailleurs, les plans de charge affichés aujourd’hui à huit ans dans l’aéronautique, et jusqu’en 2019 pour les chantiers navals et la livraison des premières éoliennes offshore laissent présager de fortes vagues de recrutements dans les années à venir. Si les perspectives sont favorables à moyen et long terme, le territoire doit composer avec le développement simultané de ces différentes filières. Des filières dont les enjeux environnementaux sont également très forts, car très consommatrices de foncier et de matières premières. « Cela nécessite une réflexion autour de l’écologie industrielle et du traitement des déchets », complète Marc Morineau qui verrait bien apparaître une nouvelle filière dédiée.

Reconnaissance internationale

En définitive, cette belle performance en terme d’emploi, Saint-Nazaire la doit au virage réussi de la diversification. Première économie du territoire, la fabrication et l’assemblage d’ensembles métalliques et composites complexes se décline désormais dans différentes filières. La navale et l’aéronautique, les historiques, et aussi les énergies marines renouvelables ou les transports. Avec la fabrication de produits connexes à leur coeur de métier, différenciants et innovants, les entreprises ont su conquérir de nouveaux marchés et acquérir une reconnaissance européenne, voire mondiale. « Les connexions de compétences très spécifiques sur le territoire sont aujourd’hui reconnues à l’international », note Marc Morineau. « Notamment dans la logistique, avec le transport et la manutention de colis exceptionnels. » En poursuivant ses spécialisations, Saint-Nazaire assure la pérennité de son bassin économique.

———————————————–

Pour en savoir plus :

Observatoire de l’Emploi en Pays de la Loire
www.observatoire-emploi-paysdelaloire.fr

Agence de développement durable de la Région de Saint-Nazaire
www.addrn.fr

Neopolia, réseau d’industriels des Pays de la Loire
www.neopolia.fr

Audacity, réseau d’ambassadeurs du pays de Saint-Nazaire
www.audacity-saint-nazaire.com/fr/ville-economique

Nantes Just Imagine, organisme de promotion du territoire de Nantes-Saint-Nazaire à l’international
www.nantes-just-imagine.com

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>